Jardin

Culture du persil

Culture du persil



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Culture du persil


Le persil est l'une des odeurs les plus utilisées dans la cuisine italienne et se marie bien avec les plats de viande, de poisson et de pâtes. On le trouve très facilement sur le marché, mais il est tout aussi facile de le cultiver dans notre jardin, en suivant quelques précautions.

Semis


Le persil, pour bien pousser, a besoin d'un climat tempéré, qui n'a pas trop de changements de température, et peut être semé dans les mois de mars à juillet. Il est conseillé de choisir une zone où les plantes ne seront pas exposées au soleil tout au long de la journée: le persil ne tolère pas les températures trop chaudes. Le sol doit être mélangé avec de la tourbe, afin de faciliter l'écoulement de l'eau sans stagnation. Il est également conseillé de préparer le sol quelques semaines avant de semer le persil avec un engrais spécial: de cette façon, les plantes qui vont naître auront la bonne nutrition.
Il suffit d'obtenir de l'engrais organique (le fumier est fin) qui doit être mélangé au sol lors du creusement, à au moins vingt centimètres de profondeur.
Au moment du semis (environ trois semaines après cette opération), il est possible d'étaler les graines de persil directement sur le sol, en rangées espacées d'au moins quinze centimètres. Au final, les graines doivent être recouvertes d'un peu de terre (formant une couche d'environ deux centimètres de haut) puis saupoudrées de pluie (il est recommandé de ne pas exagérer cette opération). Les graines de persil sont très courantes: on les trouve dans les supermarchés ou dans les magasins spécialisés dans les articles de jardinage.

Croissance et récolte



Le persil a besoin d'eau pour bien pousser: le sol doit toujours être maintenu humide, sans attendre qu'il se dessèche entre les différentes irrigations. Il faut cependant veiller à ne pas laisser l'eau stagner et à ne pas créer de bassins. De cette façon, en fait, cela faciliterait la pourriture des racines, ce qui assécherait les nouveaux plants de persil. Il est recommandé d'enlever les mauvaises herbes qui, presque certainement, pousseront entre les plants de persil et qui élimineraient les nutriments du sol. Il suffit de les arracher, si la culture n'est pas trop large, ou à l'aide d'un râteau spécial. Le persil n'a pas besoin de fertilisation supplémentaire: l'eau d'irrigation est suffisante pour fournir les nutriments dont les plantes ont besoin. Nous devons continuer d'arroser les plantes même lorsque le persil est prêt pour la récolte.
La collecte de persil est valable pour tous les mois d'été et d'automne: les plantes coupées repoussent, et il est donc possible de collecter plus de rameaux sur la même plante. Lorsque nous avons besoin de persil, il est donc possible de couper fortement les brindilles dont nous avons besoin: la plante donnera naissance à de nouvelles.
Le persil est une plante résistante, et dans les zones où la température n'est pas trop rigide, elle peut résister même en hiver, à condition d'être correctement protégée contre le gel. Au printemps il faudra encore faire un nouveau semis. Une récolte cueillie les brins de persil peut être hachée et stockée dans un bocal d'huile d'olive, ou congelée: de cette façon, nous pourrions les utiliser en cas de besoin.

Culture en pot



Le persil est une plante qui se prête très bien à la culture en pot. Cela permettra d'économiser de l'espace pour ceux qui n'ont pas de jardin ou un jardin disponible; ou à ceux qui veulent s'essayer à la création d'un potager sur leur terrasse. Il vaut mieux choisir un pot en terre cuite, qui permet l'oxygénation du sol: le sol doit être préparé de façon à ne pas s'égoutter. Il est donc conseillé de placer des granules de gravier ou d'argile expansée au fond du vase, ce qui garantira l'écoulement de l'eau, évitant la stagnation. Le sol doit être fertilisé comme pour le semis au champ, quelques semaines avant: le semis de persil se fait de la manière déjà décrite. Le vase ne doit pas être placé dans une zone où il est exposé à la lumière directe du soleil, mais doit être à l'ombre. Si cela n'est pas possible, il est recommandé de créer une zone ombragée avec un chiffon. La même protection doit être utilisée en cas de baisse brutale de la température: s'il est conservé dans une marmite, le persil peut facilement être réparé en hiver, allongeant ainsi la durée de vie des plants.

Les maladies



Comme toute plante, le persil est également sensible à diverses maladies et parasites. Les ennemis les plus courants de notre culture artisanale du persil sont les pucerons et les coléoptères, dont les larves se nourrissent des folioles des plantes. Si vous constatez un état de souffrance des semis causé par ces parasites, il est utile de se procurer des pesticides et des insecticides. D'autres problèmes peuvent être causés par une trop grande quantité d'eau provenant de l'arrosage qui, stagnant, entraînera la formation de moisissures. Il arrive souvent que certains brins de persil jaunissent: c'est généralement l'effet de trop de soleil. Dans ce cas, il suffit de les couper pour les voir devenir plus vertes et vigoureuses. Dans ce cas, tout ce que vous pouvez faire est de suspendre l'irrigation pour que le sol puisse sécher.