Jardinage

Fécondation des olives

Fécondation des olives


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Fécondation des olives


L'olive est une plante à feuilles persistantes, avec des feuilles ovales foncées dans la partie supérieure et vert argenté dans la partie inférieure, et des drupes verdâtres ou noires dont l'huile est extraite.
Il est très cultivé, il existe de nombreux spécimens, principalement situés dans la zone méditerranéenne. C'est une plante très résistante et peut vivre même sur des sols moins fertiles et avec seulement les nutriments que le sol offre. Certes, si elle est régulièrement fécondée, sa production devient de qualité supérieure et même supérieure, atténuant le phénomène d'alternance. C'est une plante qui ne nécessite que deux interventions par an, à réaliser pendant la période végétative, la première est recommandée pour la démarrer entre février et mars car c'est le début du redémarrage végétatif tandis que la seconde entre fin juin et début de juillet avant la fructification. Avant d'effectuer une fertilisation, il est conseillé d'effectuer l'analyse chimico-physique du sol afin de calculer les doses à répartir des différents engrais. Dans la fertilisation de l'olive, il est fondamental de considérer trois substances principales dont l'azote stimule la croissance et la production de la plante, le phosphore qui intervient dans la division des cellules, dans le développement du tissu du méristème et dans la croissance des racines et enfin le potassium qui régule le métabolisme des sucres, favorisant leur accumulation sous forme d'amidon. De plus, il faut aussi considérer le magnésium, le calcium, le fer et le bore en petites quantités. Le climat idéal pour cette plante est tempéré, avec des températures minimales non inférieures à 8 ° C en dessous de zéro, en particulier lorsque l'olive est à l'état végétatif. L'altitude où il peut être cultivé ne dépasse pas 500-600 m.

Fertilisation des plantes



La fertilisation des plantes vise à augmenter la fertilité biologique et la concentration des éléments naturels, à améliorer la croissance des plantes et par conséquent la production. L'administration de l'engrais se fait au printemps et sur un sol ferme. Par la suite, il sera enterré avec un labour profond ou avec des travaux plus superficiels. Habituellement, pour ce type de fertilisation, du fumier bovin ou ovin mature ou d'autres éléments organiques sont utilisés, y compris du pollen, du compost, de la farine et d'autres éléments intégrés à l'azote ou au fumier vert qui consistent à enfouir les plantes herbacées dans le sol dans lequel elles sont cultivées pour le faire. il est plus riche en substances organiques.

Fécondation de reproduction


La fécondation de reproduction est effectuée dans les trois ou quatre premières années après l'implantation et sert à accélérer la formation de la couronne et du système racinaire de la jeune plante. En fonction de l'âge, de la taille que l'olive atteint au fil des ans et du développement souterrain des racines, la dose d'engrais à administrer au fil des ans est prise en compte. L'administration doit se situer au niveau de la projection du feuillage au sol, le développement racinaire des racines étant limité. Ce type de fertilisation doit être exclusivement azoté avec deux ou trois administrations par an, à partir de la période de croissance végétative jusqu'à la fin du printemps.

Fertilisation de la production


La fertilisation de la production doit être pratiquée lorsque l'olive a terminé son développement végétatif et commence à porter ses fruits. Cette technique, en plus d'induire un soutien à la production, assure un renouvellement continu du feuillage et du système racinaire. Il est conseillé de fertiliser la production d'azote pour la diviser en deux périodes de l'année uniquement lorsqu'une aide à l'irrigation est fournie; les deux tiers entre février et mars avant la croissance végétative et le reste entre mai et juin avant la floraison. En cas de rosissement rare, il est conseillé d'éviter la deuxième fertilisation afin de ne pas trop stimuler la croissance de la plante avec la formation de branches stériles appelées ventouses ou drageons. Au lieu de cela, lorsque cela est possible, il est préférable d'administrer une fertilisation azotée pendant les périodes où des précipitations intenses sont attendues, par exemple à la fin de l'hiver et au début du printemps. Les quantités de phosphore et de potassium déjà suffisamment présentes dans le sol, font généralement ce type de fertilisation cyclique tous les 4-5 ans. Les quantités de ces substances peuvent être vérifiées par des analyses spécifiques. En plus de la fertilisation phosphore-potassium, le magnésium peut toujours être administré de façon cyclique si le besoin s'en fait sentir.

Fécondation foliaire


La fertilisation foliaire peut être utilisée côte à côte ou à la place de
fertilisation épandue, du fait des deux fertilisations azotées à effectuer pendant les périodes végétatives. Il est généralement utilisé pour résoudre les situations de forte défoliation dues au froid ou pour compenser les carences en micro-éléments, comme le bore. La carence en bore reconnue par les symptômes présents sur les feuilles, les pousses et les drupes est conseillée pour le constater par diagnostic foliaire ou par analyse du sol. Cette fertilisation réalisée avant la floraison et lors du durcissement de la pierre tend à remédier à cette carence.



Commentaires:

  1. Moogusho

    Je suis enfin, je suis désolé, mais je propose d'y aller d'une autre manière.

  2. Adi

    Grand merci humain!

  3. Treffen

    C'est remarquable, ce message très précieux

  4. Marvin

    Je trouve que vous n'avez pas raison. Je suis sûr. Nous en discuterons. Écrivez dans PM.

  5. Yeshurun

    C'est - sur le sens.



Écrire un message